Gynécologie

07 - Premier trimestre

Ah ah … le test est positif … vous êtes enceinte (je dirais même vous êtes enceint.e.s si vous êtes accompagnée, l’enfant vient mais c’est toute la famille, proche ou de coeur, qui va devenir protectrice, votre pilier de soutien - on parlera de constellation 😉

Félicitations ! Mais quelle aventure … vous avez plein de questions ? Style vraiment plein de questions : tout ce que vous faisiez naturellement avant est actuellement source de réflexion… tout devient nouveau ? J’espère que ce petit texte va vous aider en attendant de rencontrer un.e professionnel -en dehors de tous les forums possibles (se méfier de l’expérience des autres …)

Et maintenant ?

Si ce n’est déjà fait avant (aller voir « avant la grossesse » pour les informations), un bilan de votre santé est à envisager : votre médecin traitant, votre gynécologue peuvent vous aider ou même peut-être avez-vous déjà la prescription au-cas-où… bien, ça, c’est à prévoir dans la semaine qui suit (pas le lendemain sauf cas particuliers cf infra, vous ne devez pas courir au laboratoire …) Cas particuliers où la grossesse doit être déterminée rapidement par exemple..

  • En cas d’exposition connue à des toxiques (médicamenteux ou professionnels),
  • En cas de saignements et de douleurs +/- importantes dans le bas du ventre,
  • En cas de maladies chroniques et en fonction des conseils de vos médecins

Le premier trimestre s’étend classiquement jusqu’à la 13ème semaine d’aménorrhée (c’est à dire pour parler « médecin » 13 semaines après le 1er jour de vos dernières règles, par convention; pour avoir la durée en semaines de grossesse, il faut retirer 2 semaines au nombre de semaines « médicales »).

Un test de grossesse urinaire peut être positif déjà avec quelques jours de retard.

Du côté du bébé,

Le cœur va commencer à battre dès la deuxième moitié de la 5ème semaine (à 1 ou 2 jours près), et donc, à 6 semaines, il va mesurer 4 à 6 mm et son coeur bat ! C’est le premier organe que l’on va reconnaître.

C’est au premier trimestre que l’on va confirmer la « date » de votre accouchement, en fonction de la taille tête -fesses du bébé. Ne prenez pas cette date au pied de la lettre, voyez-y un repère un peu flou de la naissance. Cette date nous sert, plutôt, à surveiller que tout se passe bien.

Ses premiers mouvements (involontaires) vont apparaître vers la fin de la 8ème semaine (et non vous ne pouvez pas les sentir si c’est votre premier !) A partir de 10 semaines, on peut voir 4 ébauches de membres, les mains vont bientôt se former suivies des pieds, 1semaine plus tard… (on peut en conclure qu’il est plus important d’avoir des mains que des pieds dans l’espèce humaine). A partir de 10 semaines également, voici le deuxième organe qui peut être reconnaissable en échographie : L’ESTOMAC !! (Nb si il n’est pas vide 😉 A partir de 12 semaines (légalement après l’échographie du 1er trimestre), peut se faire en Belgique, le NIPT (non invasive prenatal test) qui, sur base de l’ADN foetal circulant dans le sang maternel permet d’estimer le risque de trisomie 21, 13 et 18 (et dans certains cas d’autres chromosomes), le sexe foetal, dans certaines situations précises, son groupe sanguin (important dans de rares cas), …

C’est à cette période que la première échographie morphologique va donc avoir lieu ( à partir de 12 semaines et avant 14 semaines).

A 13-14 semaines, si on a de la chance, on peut le voir avaler, porter les mains à la bouche, remplir et vider son estomac.

Du côté maternel,

Le tout premier symptôme, peu remarqué, est le remplissage très rapide votre vessie, comme si le verre d’eau bu arrive directement dans la vessie.

La fatigue parfois intense peut aussi être un des symptômes importants du premier trimestre, celle-ci est due à la sécrétion de progestérone, qui par ailleurs va diminuer les spasmes utérins (et donc protéger le bébé) et intestinaux (et expliquer cette constipation qui vous embête peut-être).

La tension des seins apparaît aussi rapidement et est souvent reconnue par la (future) maman comme le 1er signe de sa grossesse.

Les nausées, accompagnées ou non par des vomissements, vont survenir habituellement vers la 6ème et augmenter ensuite. Elles ne sont pas contantes cependant, et dépendent d’une grossesse à l’autre, même chez vous, et peuvent se résumer aussi à un inconfort gastrique, une impression que votre estomac est trop rempli trop longtemps.

Chose intéressante, votre odorat va se développer et vous créer des dégoûts alimentaires (et donc d’une certaine mesure, vous protéger contre des aliments avariés) mais aussi des haut-lecoeur… littéralement, vous pourriez ne plus « sentir » certains parfums de vos ami.e.s, pex, ; votre odeur corporelle peut elle-aussi, se modifier… ah les hormones ! Certaines choses ne vous conviennent plus et d’autres, bizarrement, vous attirent … les fameuses envies mythiques de la femme enceinte !

Tous ces symptômes, ne désespérez pas, vont s’améliorer vers 10 semaines en pratique - mais en théorie, peuvent durer toute la grossesse- et pour la plupart des mamans, disparaître vers 14 semaines. NB tous ces symptômes sont plus importants si vous attendez des jumeaux ou plus…

Concernant l’activité physique, DEUX SPORTS SONT FORMELLEMENT INTERDITS pendant toute la grossesse : la plongée sous-marine avec bouteille (pas le snorkeling) et la très haute montagne (style Everest).

Il n’y a pas de contrindication à la pratique du sport même en compétition au 1er trimestre : néanmoins, vous devez respecter votre corps : en cas de fatigue extrême, en cas de saignements, en cas de douleur « bizarre » du bas ventre, la première chose à faire est de se coucher (se reposer) et contacter la/le gynécologue (éventuellement de garde 02/4349211).

Votre ventre peut « gonfler » en fin de journée et vous devrez peut-être « ouvrir » votre pantalon en fin de journée, ce « volume », qui vous fait paraître plus enceinte le soir que le matin, dépend de plusieurs choses : le tonus de votre sangle abdominale, le ballonnement intestinal, si ce n’est pas un premier bébé (oui, à partir du numéro deux, on « cache » moins longtemps notre grossesse), … soyez néanmoins consciente que l’utérus en soi ne va pas arriver à votre nombril à ce stade !

En attendant de rencontrer votre médecin, vous pouvez commencer

  • Des vitamines de grossesse si vous n’en avez pas encore
  • A Limiter ou mieux stopper la consommation tabagique, la prise de drogues… des professionnels peuvent vous aider
  • Stopper l’alcool (et oui, vous deviendrez la « bobette » du couple)
  • Éviter les médicaments (sauf maladie chronique)
  • Pensez aux précautions toxoplasmose (si vous ne connaissez pas encore votre statut)!

En cas de nausées, le gingembre (et la cardamome !) peut vous aider ainsi que limiter le volume des repas (les fractionner en somme) ou prévoir un petit quelque chose (pas trop calorique) à manger le matin avant de vous lever (si les nausées sont matinales).

En cas de douleurs, limitez la prise de paracétamol (maximum 3 grammes/j) et surtout évitez l’aspirine et les anti-inflammatoires sauf autorisation contraire de vos médecins. Pensez aux remèdes non médicamenteux : la bouillotte, la chaleur ou l’alternance du chaud et du froid, l’ostéopathie (prévenez votre thérapeute), l’acupuncture (le 1er trimestre correspond aux méridiens ChongMAI, YIN WEIMai la branche Rate-Pancréas)… (les massages aussi 😉

Si vous souffrez de jambes lourdes, il peut être intéressant de mettre des bas de contention : non seulement, vous aurez moins de fatigue musculaire, vous protégerez vos veines et lutterez contre les varices.

Bien vous hydrater : vous avez besoin de boire plus qu’avant la grossesse et ce toute la grossesse durant : une partie de votre eau est destinée à votre bébé, une partie sera plus vite éliminée que d’habitude (n’oubliez pas le tuyau qui relie directement votre bouche à la vessie 😉 et enfin, bien hydrater lutte contre la constipation (qui peut être vraiment invalidante).

Notre éducation alimentaire débute très tôt, in utero, au travers de ce que consomme notre mère qui, ainsi, nous impose ses goûts et ses choix, bons ou mauvais.

Marion Kaplan

Il est peut-être temps, si ce n’est déjà fait, de repenser votre alimentation du mieux que vous le pouvez : une nourriture saine, indemne de pesticides ou de substances ajoutées (!!! Le sucre!!!), préférer le miel (bio), des produits cosmétiques respectueux … Diversifiée, basée sur des légumes naturels (riches en sels minéraux, oligo-éléments et en vitamines), une assiette colorée pex, pensez aux légumineuses que vous aurez préalablement laissé tremper min. 12h (et leurs protéines végétales), les oeufs de qualité (bio ! Et de pleine air ) à la coque (riches en oméga3, le blanc cuit étant si riche en protéines), des fruits (de saison), des céréales (pas les industrielles, full sucre inutile), fromage de brebis ou de chèvre (éliminez les croutes), préférez l’huile de noix (oméga 3), l’huile de Carthame (oméga 6) et l’huile d’olive (oméga 9) …

En en-cas, pensez aux fruits (épluchés ou bien lavés) et non aux biscuits.

Mangez du poisson (attention max 2X par semaine en raison des métaux lourds si gros poissons) : sardine, hareng, maquereau, un petit cabillaud pex sont des alternatives au pavé de saumon…oui oui les sushi c’est permis 😉

Au premier trimestre, un apport en protéines (en fait en acides aminés essentiels) avec des sucres lents (riz - pâtes complètes, sarrasin, quinoa..) et des légumes bio (lavés et/ou épluchés - toxoplasmose impose) Si votre odorat vous joue des tours : limitez les odeurs fortes : oignons, échalotes … par confort.

Vous devez prévenir votre employeur dans les 3 mois (soit après la 1ère échographie) sauf règlement du travail, que vous avez signé, différent et penser à trouver doucement une crèche ou une solution de garde de votre bébé après votre retour au travail.

Si vous prévoyez des vacances pendant cette période ( style les dernières avant que le bébé n’arrive) pensez à l’assurance annulation, et à des destinations sans risque infectieux (votre panoplie thérapeutique sera diminuée en raison de votre état).

https://www.ssmg.be/wp-content/uploads/Cellules-spec/Environnement/Fiches%20FALC/04_fiche-femme-enceinte.pdf?_t=1681826650

Pour recevoir des conseils personnalisés qui peuvent vous aider durant votre grossesse,
voici un questionnaire à compléter.

Le texte est de Vinciane Biernaux. Si vous l’utilisez, merci de créditer l’auteur.